Sous-vêtements et hygiène intime – les astuces pour les concilier

Isabelle / novembre 30 2022

On fait bien souvent l’erreur de choisir ses sous-vêtements par souci d’esthétique, tout en négligeant le confort. Or, la formule dentelles et les froufrous à tout prix, finit souvent par une déception totale, voire quelque infection d’ordre intime. Et tant qu’on ne peut pas essayer les sous-vêtements avant de les acheter, il faut du moins lire l’étiquette et connaître quelques règles de base. Cap alors sur les secrets pour bien choisir sa lingerie, sans nuire à sa santé.

astuces pour bien choisir ses sous-vêtements pour éviter le risque de mycose vulvaire

Liens commerciaux

Pourquoi choisir une lingerie de qualité ?

Il est un peu naïf de considérer que le manque d’hygiène intime serait l’unique raison pour des infections gynécologiques. Il existe plein d’autres facteurs qui peuvent mener à un déséquilibre au niveau de la flore vaginale. En effet, l’hygiène intime excessive peut aussi être à l’origine de troubles vaginales, donc les soins de trop sont également à bannir. Par ailleurs, la prise d’antibiotiques, le système immunitaire fragilisé et les changements hormonaux sont une autre source de problèmes à ne pas sous-estimer. Et si l’on a décidé de consacrer cet article au choix de lingerie, ceci n’est pas un hasard. Des symptômes, tels que la sensation de brûlure, les rougeurs, les démangeaisons et les pertes vaginales blanches ou jaunes, sont parfois dus à nos sous-vêtements. Pour éviter de devoir guérir les effets désagréables d’une cystite, sécheresse ou mycose vulvaire, n’hésitez pas à suivre nos conseils.

santé de la femme, conseils pour bien choisir ses sous-vêtement sans nuire à sa vulve

Quel sont les sous-vêtements à proscrire ?

Il est important d’attirer premièrement votre attention sur les types de sous-vêtements inappropriés et la manière de les porter. D’une part, il faut prêter une attention toute particulière aux matières. Exit l’élasthanne et le polyester ! Les tissus synthétiques peinent à évacuer l’humidité et la transpiration. Ils créent ainsi un milieu très favorable au développement et à la prolifération de bactéries néfastes. C’est pareil d’ailleurs pour la culotte menstruelle qui fait fureur ces dernières années. Votre choix doit là aussi s’arrêter sur le coton pour la couche en contact direct avec la vulve. Autrement, vous courrez le risque d’allergies et d’infections.

quels sont les sous vêtement à éviter pour ne pas développer mycose et sécheresse intime

D’autre part, veillez à ce que vos sous-vêtements ne serrent et n’étouffent pas votre corps, car c’est une autre manière d’attirer les bactéries et les champignons. Ce qui plus est, le frottement constant contre la peau, peut également résulter sur des démangeaisons et des rougeurs fort désagréables. C’est d’ailleurs la raison de vous déconseiller les strings. Il en va de même pour les pantalons trop moulants. Faites aussi attention aux protège-slips que vous pouvez de temps en temps porter autour de vos règles, mais sont déconseillés d’emploi au quotidien.

infections, cystites, mycoses, astuces pour choisir un sous vetement confortable et hygiénique

Comment choisir de bons sous-vêtements ?

Dirigez-vous plutôt vers les matières naturelles. Elles sont beaucoup plus absorbantes, respirantes et douces. Le coton est un champion de tous les textiles avec sa version bio à la tête. Cette dernière est plébiscitée pour son caractère écolo, comme pour son confort et sa nature agréable au toucher. Il convient aussi de choisir une lingerie légèrement plus grande pour se sentir parfaitement à l’aise. Certes, il ne s’agit pas de flotter dans vos sous-vêtements, mais vous devez du moins bouger librement et vous sentir en tout confort. Côté entretien, n’oubliez pas de laver vos sous-vêtements à une température de 60 °C et de vous assurer qu’ils sont passés par le lave-linge avant la première utilisation. Pas mal de fois, le processus de fabrication et de transport implique le contact avec des substances chimiques irritantes.

choisir ses sous-vêtements et lingerie, de façon à éviter le risque de maladies gynécologiques

 

Articles similaires
Derniers articles