Culture hydroponique : cultiver des plantes sans terre

Elena Tsonkova / juillet 19 2017

La culture hydroponique – ‘le travail par l’eau’

La culture hydroponique est un ensemble de façons de cultiver hors sol. Son plus grand atout est qu’elle est accessible à tous.

Le terme hydroponie provient du latin et se traduit littéralement « le travail par l’eau ». En réalité, c’est une technique horticole très ancienne qui permet de cultiver des plantes sans sol. La terre est alors remplacée par un substrat inerte et stérile composé de sable, fibres de coco, perlite, vermiculite, billes d’argile, mousse synthétique, sphaigne, cailloux, pouzzolane ou laine de roche. Les racines des plantes plongent dans le substrat ou trempent simplement dans celui-ci. La seule responsabilité du cultivateur est de réguler la composition des solutions nutritives. Il s’agit notamment de la qualité de l’eau (le PH et l’électro-conductivité). En bref, le substrat est à base d’eau contenant tous les éléments nutritifs, minéraux et oligo-éléments essentiels requis pour la croissance et la fructification des végétaux.

La culture hydroponique utilise uniquement de l’eau et des nutriments chimiques pour cultiver les plantes

hydroponie

Liens commerciaux

Comment fonctionne le système de la culture hydroponique

La solution nutritive est composée d’eau et d’engrais liquide, précisément dosé pour obtenir une bonne concentration en azote, phosphore et autres éléments. L’absence de sol élimine les organismes nocifs, les mauvaises herbes et les adventices. Cela a pour conséquence une considérable diminution de l’utilisation d’herbicides.

On voit souvent l’hydroponie dans des fermes et des serres industrielles 

cultures hydroponiques dans des tuyaux

L’hydroponie utilise généralement seulement 20% de l’eau nécessaire pour la culture en terre. Le principal problème entraîné est que l’eau doit être périodiquement remplacée, c’est-à-dire enrichie en éléments nutritifs.  L’’électro-conductivité (EC) de la solution, c’est-à-dire sa concentration en sels minéraux, doit être surveillée quotidiennement et changée en cas de déséquilibre chimique. L’aération et le pompage de la solution, ainsi que l’éclairage artificiel (si l’hydroponie est faite à l’intérieur) sont très importants également. Par contre, il faut noter qu’ils augmentent la facture énergétique.

Cette technique horticole permet de réaliser des cultures hors-sol

hydroponique

fermes hydroponiques

Quand il s’agit de culture à grande échelle, le système fonctionne en circuit fermé. Le principe est que le substrat est pompé, recyclé et renouvelé régulièrement. Il doit circuler pour permettre l’oxygénation.  Si l’appareil hydroponique travaille à l’intérieur, l’eau est stagnante et périodiquement changée. En cas de diminution de l’EC on doit ajouter de l’engrais ; si l’EC augmente, on ajoute donc de l’eau. Si vous êtes bricoleur, vous pouvez tester un système fait maison avec des tuyaux de type gouttière et une pompe à aquarium.

L’art de cultiver des plantes dans l’eau

cultiver des végétaux en hydroponie

Les avantages de l’hydroponie

Effectivement, l’hydroponie a de nombreux avantages. En premier lieu, elle permet, comme les cultures sous serre, de produire en toute saison, même sur de petits espaces et en zone urbaine. En plus, aucun sol n’est nécessaire (pays où les terres ne sont pas très fertiles ou la sécheresse est importante). Après, grâce à la culture hydroponique on peut réaliser des économies d’eau. Le troixième avantage est la croissance rapide et la maturation accélérée des plantes et l’automatisation de la culture : température, éclairage, contrôle du pH, concentration en éléments nutritifs, ventilation. Finalement, la culture hydroponique est écologique. Les insectes et autres parasites sont bannis et attaquent beaucoup plus rarement les végétaux. Encore, il n’y a pas besoin de désherbage ni d’herbicides.

L’hydroponique n’est plus une technologie du futur

culture hors sol

Liens commerciaux

Les inconvénients de l’hydroponie

La culture hydroponique possède des avantages pratiques et économiques, mais n’est pas tout à fait écologique et c’est son principal défaut. Elle engendre d’importantes dépenses énergétiques, notamment pour chauffage et éclairage artificiel. Étant donné que la solution nutritive doit être changée régulièrement, il se pose aussi le problème des eaux polluées : des rejets d’eau chargée en sels minéraux et oligo-éléments.

La culture hydroponique est une méthode largement utilisée pour la culture de tomates et de laitues

tomates hydroponie

Malgré l’utilisation d’engrais, la récolte est parfois pauvre en certains nutriments. Voilà pourquoi les aliments produits ont un goût d’eau et sont de faible qualité. Le milieu chaud et humide dans lequel poussent les plantes peut engendrer le développement accidentel de bactéries et champignons, ce qui entraîne de son côté d’importantes pertes de récoltes ainsi que des utilisations massives de fongicides.

La culture hydroponique est un sous ensemble de l’hydroculture

salades hydroponie

 Quelles plantes cultiver en hydroponie

Actuellement, pas mal de cultures potagères peuvent être réalisées en hydroponie. Comme par exemple les tomates et les laitues, mais aussi les concombres, les aubergines, les poivrons, les salades, les herbes aromatiques, les fraises. Les fleurs de type des orchidées peuvent aussi être cultivées en hydroponie. Enfin, la culture hydroponique est utilisée sur certains murs végétalisés qui sont par ailleurs très tendance en ce moment, et dans les jardins d’intérieur.

L’hydroponie est une technique pratiquée en Asie et en Amérique centrale depuis plus de deux millénaires

hydroponie en extérieur

hydroponie verticale

hydroponique vertical

Liens commerciaux

potager hydroponique

citrouilles en hydroponie

cultures hydroponiques

culture hydroponique

Articles similaires
Derniers articles