Architecture : découvrez la maison traditionnelle japonaise

Elena Tsonkova / octobre 03 2017

L’architecture japonaise a une influence dans le monde entier et c’est bien évident. Les designers japonais sont des maîtres de l’art de vivre et de l’intégration du paysage dans l’habitation. L’habitat au Japon a beaucoup évolué les dernières années mais quelques principes essentiels sont toujours actuels. Par exemple, les Japonais aiment la simplicité et l’applique partout : dans la construction, l’organisation des pièces, l’aménagement etc. Aujourd’hui, nous vous révélons les secrets de la maison traditionnelle japonaise.

Découvrez les maisons traditionnelles japonaises et leurs particularités

intérieur japonais

Liens commerciaux

La maison traditionnelle japonaise : tout ce que vous n’en savez pas

Les maisons traditionnelles japonaises se nomment  »minka » ( »maison du peuple »). Actuellement, ces habitations étaient destinées aux artisans, aux marchands et aux paysans. On distingue généralement 2 types de maisons : les maisons de ville ( »machiya ») et les maisons de campagne ( »nōka »). De nos jours, certaines  »minka » ont été converties en restaurants, musées, magasins, hôtels. En effet, le nombre des maisons traditionnelles diminue d’année en année. Leur disparition s’explique par le coût du foncier, le coût d’entretien élevé de ce type de bâtiment et les risques naturels liés aux intempéries. Enfin, une partie de ces maisons sont reconstruites en béton. On les nomme  »kanban kenchiku ».

Au Japon, une maison en bois et papier dure environ 20-30 ans et puis, elle exige des réparations ou une reconstruction complète. En réalité, ces maisons ont été inspirées par les temples bouddhistes avec des toits en pente. Aujourd’hui, la plupart des Japonais vivent encore dans des maisons qui suivent plus ou moins le style traditionnel, mais certains vivent dans des maisons modernes ou dans des appartements.

Structures en bois, pièces en tatami, parois en papier

maison traditionnelle au japon

L’extérieur

La maison traditionnelle japonaise est construite de matériaux locaux : argile, bois, bambou. Que ce soit pour les maisons de ville ou les habitations campagnardes, la structure porteuse en bois est toujours idéntique. Par ailleurs, dans l’architecture traditionnelle japonaise, les murs ne sont jamais porteurs. Concernant la toiture, on distingue les maisons. En général, tous les toits sont recouverts de chaume ou de tuiles, mais effectivement on peut les classer en 3 grandes catégories :

– « kirizuma » (toit à 2 pans touchant le sol formant un angle aigu)

– « yosemune » (toit à 4 pans touchant le sol formant un angle aigu)

– « irimoya » (toit d’origine chinoise, à 4 pans avec un pignon surélevé)

Un autre élément important de la maison traditionnelle japonaise est le jardin. Il y a beaucoup de types de jardins, mais la plupart respectent les principes bouddhistes. Typiquement, ils sont enfermés. La maison est souvent située dans le centre du jardin qui est vert toute l’année.

Jardin traditionnel japonais

jardin maison traditionnelle japonaise

Le jardin est vert toute l’année

jardin traditionnel japonais

L’intérieur

L’entrée dans la maison traditionnelle japonaise  »minka » se fait généralement par le  »genkan », un vestibule où l’on retire ses chaussures avant d’entrer dans la maison. La large porte en bois est nommée  »ōdo ». Les habitations sont généralement divisées en deux espaces. Le premier, le  »doma », est un espace en terre battue, utilisé comme cuisine. Le second espace correspond aux pièces à vivre ( »washitsu »). Un plancher disposé à environ une cinquantaine de centimètres du sol recouvre l’ensemble de cette surface. Ce revêtement de sol est souvent couvert de nattes nommées  »mushiro » ou de  »tatamis » (nattes de paille épaisses). L’espace à vivre est cloisonné afin de créer différentes pièces. Pour les séparer, on utilise des cloisons, des portes opaques munies d’une poignée ( »fusuma ») ou des portes de papier translucide ( »shōji »). Chaque fois qu’un espace plus ou moins grand est nécessaire, on peut juste supprimer ou ajouter plus de  »shoji ».

Le vestibule  »genkan »

entrée maison japonaise

Traditionnellement, on organise la maison autour de quatre pièces d’habitation. Ce type d’agencement est nommé  »yomadori ». Deux des quatre pièces sont des salles communes. La pièce principale a un foyer central ( »irori ») disposé sur le sol. L’intéressant est qu’aucun conduit de cheminée n’existe mais une ouverture dans la toiture sert à évacuer les fumées. Une autre pièce, nommé  »tokonoma » est destinée aux invités. La pièce la plus éloignée de la rue et située près du jardin se nomme  »zashiki » et elle est destinée à un usage familial. La pièce située au milieu est souvent utilisée comme bureau.

Intérieur dans la tradition japonaise

pièce au japon

Liens commerciaux

Le jardin intérieur

Contrairement aux maisons campagnardes, les maisons de ville disposent souvent d’un jardin ou d’une cour intérieure ( »tsuboniwa ») et d’un deuxième étage. C’est cet étage qui accueille alors les chambres et sert d’espace de stockage.

La salle de bains

La salle de bain typique japonaise est formée de deux pièces. L’une est équipée d’un lavabo et l’’autre est munie d’une baignoire  »ofuro ». Le bain de trempage est utilisé principalement pour la relaxation et non pour la propreté, c’est-à-dire que vous ne trouverez jamais de toilette dans la pièce avec la baignoire. Outre cet espace, il existe un autre, nommé  »sento », qui est destiné pour se doucher avant de se baigner.

Même les panneaux de bois recouverts de papier ne sont pas fixes

design intérieur pièce japon

salon maison japonaise

résidence design intérieur japon

pièce de repos maison japonaise

habitation japonaise

Liens commerciaux

pièce maison traditionnelle japonaise

chambre à coucher traditionnelle japonaise

baignoire traditionnelle japon

jardin intérieur japon

Articles similaires
Derniers articles